buse ou milan?
vierges en Majesté
 
page en cours de construction............................... gite de France - Allanche, Cantal, Auvergne

Le plus grand plaisir des mois de mai, juin et juillet sont les fleurs. Les amoureux de la nature seront comblés par les couleurs de nos prés et n'hésiteront pas à cueillir fleurs, feuilles ou racines qui sont ici à l'abri de tout herbicide ou engrais.

Toutes ces herbes poussent à profusion, j'ai préféré éliminer celles qui pourraient être confondues avec d'autres éventuellement nocives, si vous remarquez un oubli, merci de me le signaler!

 
   

Sur cette page vous trouverez des recettes de sirops : aubépine, coquelicot, fleurs d'églantiers,feuilles de framboisier, pétales de pivoines, prunelles, mûres, violettes...

...des recettes d'huiles médicinales : bruyère (acné), camomille (rhumatismes, lumbagos, entorses, articulations douloureuses), genièvre (lumbago, sciatiques, muscles douloureux), iris (rhume, toux), laurier (entorses, foulures, contusions), lavande (peau fragile, brûlures, coups de soleil, piqures d'insectes), lilas (rhumatismes, sciatiques, artrite), lis blanc (brûlures), menthe ( rhumes, refroidissements), millepertuis (brûlures, plaies, coups de soleil, hémorroïdes), sureau (brûlures), violettes (adoucissant pour la peau)...

et bien d'autres tisanes, cataplasmes, lotions, onguents,...

- n'oubliez pas les récoltes pour les sachets parfumés, pour les coussins ou oreillers: lavande, mélisse, verveine, tilleul,..
- sous les oreillers, les sachets d'herbes qui favorisent le sommeil : angélique, bergamote, aneth, mélisse, marjolaine, sauge, romarin, thym et surtout houblon....
- dans les armoires, certaines herbes en sachets sont de redoutables antimites : lavande, mélisse, vervene, armoise
. Pour corser un peu le produit naturel, ajoutez quelques graines de coriandre, des clous de girofle, des morceaux de cannelle,des tiges de vétiver, un morceau de racine d'iris, des zestes de citron ou d'orange...et bien sûr, faites des paniers de lavande

En bas de page : la table des maux

Décoction ou infusion ?

Pour faire une décoction, il suffit de verser les plantes dans de l’eau froide et de porter le tout à ébullition. Ce mode de préparation est le plus efficace car il permet d’extraire le maximum de principes actifs mais toutes les plantes ne le supportent pas. Pour les plantes fragiles ou très aromatiques, une infusion classique est préférable.


Achillée : Mille-feuille (feuilles très finement découpées, fleurs blanches ou roses)
.............Au printemps,les toutes jeunes feuilles (si sufisament hautes) sont comestibles en salade.

infusion : faire infuser 20 à 30 grammes de racines dans 1 litre d'eau bouillante. Filtrer et sucrer. Contre la diarrhée, prendre 5 ou 6 tasses par jour de cette infusion.
Infusion: Infuser, pendant dix minutes, de 1 à 2 c. à thé (de 1 g à 2 g) de plante séchée dans 150 ml d’eau bouillante. Laisser refroidir et prendre trois fois par jour, entre les repas.Perte de l’appétit, dyspepsie, douleurs menstruelles. -peut être appliquée sur les blessures non ouvertes ou affections cutanées-.

La décoction de sommités fleuries et de feuilles fait une excellente lotion capillaire, elle peut-être utilisée contre l’acné et pour adoucir la peau.

faire infuser 15 à 20 grammes de feuilles avec le même poids de fleurs dans 1 litre d'eau bouillante. Contre les démangeaisons et les douleurs occasionnées par les hémorroïdes, prendre une tasse d'infusion après chaque repas.

lotion : faire bouillir 50 grammes de feuilles et de fleurs de mille-feuille dans 1 litre d'eau. Filtrer et appliquer cette lotion en compresse sur les ulcères et les hémorroïdes.
La plante tire son nom d’une légende voulant que, vers 1200 avant notre ère, Achille, sur les conseils des Centaures, l'ait utilisée pour soigner les guerriers blessés. Jusqu'au XIXe siècle, les soldats l'ont employée pour arrêter le sang des blessures, prévenir l’infection des plaies et en accélérer la cicatrisation, d'où son nom d'« herbe militaire ». L’achillée a été employée en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. À peu près toutes les traditions populaires ont fait état de ses propriétés cholérétiques, antiseptiques, décongestionnantes, antispasmodiques, astringentes, cicatrisantes et coagulantes. Dans l’est du Canada, les Micmacs, les Malécites, les Abénakis et les Algonquins l'utilisent encore pour soigner la fièvre et le rhume, entre autres maux.

Armoise : récolte des feuilles : VI avant la floraison

infusion : faire infuser 20 gr de feuilles et de fleurs dans un litre d'eau bouillante. Pour stimuler l'appétit et la digestion, en cas d'état fiévreux, prendre une tasse d'infusion avant chaque repas.

Bain : jeter dans le bain tiède deux bonnes poignées de plantes séchées. Le bain d'armoise commune est remarquable dans le traitement des affections douloureuses de l'arthritisme.

Aubépine : récolte des fleurs : IV-V avant leur complet épanouissement (en boutons)- fruits IX-X

Bouffées de chaleur : Préparer une infusion d'aubépine. Prendre 3 tasses par jour.


Bardane : racines d'un an sur plantes n'ayant pas encore fleuri IV-V ; feuilles avant la floraison

Les japonais consomment les racines de bardane comme nous les salsifis.
C'est la plante la plus renommée pour conserver et redonner à la peau un aspect net et lisse.
Sa racine fraîche en emplâtres guérit les furoncles.
Sa pulpe fraîche ou en décoction concentrée peut être utile dans les maladies de la peau, contre la séborrhée, certains types d'eczéma et l'acné.
Ses feuilles appliquées sur les morsures de vipère ralentissent les effets du venin. Elles ont aussi une action bienfaisante sur les douleurs rhumatismales.

en lotion : pour fortifier les cheveux. Préparer une décoction de 30 gr de racines dans 250 gr d'eau. Réduire en pulpe la racine bouillie et ramollie. Pour fortifier les cheveux, masser le cuir chevelu une fois par jour.

en cataplasme : Piler des feuilles fraiches et les envelopper dans une gaze. Appliquer sur les régions douloureuses (rhumatismes), les ulcères variqueux et les plaies dont la cicatrisation est lente.

contre l'acnée : Prenez 200 g de racines fraîches de bardane (Arctium lappa) pour un litre d'eau. Faites bouillir pendant un quart d'heure. Appliquez sur la peau des compresses imbibées de cette décoction concentrée. Les racines doivent êtres fraîches car séchées elles perdent leurs propriétés.

les racines arrachées sont lavées et coupées en rondelles de 2 cm, puis séchées au soleil. elles sont sudorifiques, laxatives et diurétiques.En tisane par infusion à 40-50 gr par litre d'eau.

Un usage coutumier de la bardane dans les villages bretons mérite d'être signalé: Des feuilles fraîches utilisées avec de l'huile sont mises en cataplasme sur les torticolis ou les douleurs articulaires.Le soulagement est rapide et la guérison presque assurée.Pour cette raison de nombreux villageois conservent des feuilles de bardane dans l'huile, afin d'en avoir toujours à leur disposition l'hiver.


Bouleau blanc
: récolte feuilles V-VI

Ses feuilles, en décoction ou en infusion, puissamment diurétiques, à action prolongées sont excellentes contre les affections liées à la rétention d'eau (cellulite, oedème, goutte, obésité). Cette préparation sera d'autant plus active si les feuilles sont cueillies jeunes, au printemps.
L'écorce est également diurétique et laxative et combat la fièvre, elle est antirhumatismale, antiseptique et antispasmodique.

infusion : mettre 30 gr de feuilles dans 1 litre d'eau bouillante. Infuser, puis filtrer.L'infusion est diuretique à la dose de 3 ou 4 par jour prise entre les repas.composante des tisanes rénales destinées à soigner les voies urinaires, la vessie, les calculs renaux.

bain de pieds : faire une décoction d'écorce de bouleau et la mélanger à l'eau du bain de pieds. Il régularise la transpiration et soulage les douleurs rhumatismales.

Bourrache : récolte tige feuillée V-IX

De tout temps, la bourrache ou bourrage a été connue pour son pouvoir dépuratif et sudorifique.
Les parties les plus actives sont la tige et les feuilles qui contiennent un suc particulièrement actif, mais qui s'altère très rapidement. L'infusion de fleurs, bien qu'agréable sur le plan gustatif, est beaucoup moins efficace.

infusion : provoque une forte transpiration.pour lutter contre le rhume, la grippe ou la bronchite. Mettre de 30 à 40 gr de fleurs ou de feuilles dans un litre d'eau bouillante. Laisser infuser quelques minutes. Prendre 2 tasses d'infusion chaude entre les repas et une avant le coucher. antiinflammatoire des voies urinaires notamment, calme le système nerveux.

lotion : pour les peaux sèches et fragiles : faire infuser pendant 1/4 d'heure, 20 grammes de fleurs de bourrache dans 1/2 litre d'eau bouillante . Cette préparation pourra être appliquée en lotion directement sur le visage, soit de préférence en compresses tièdes que l'on peut conserver pendant une dizaine de minutes. Cette lotion pourra être réutilisée pendant 2 ou 3 jours pourvu qu'elle ait été placée au réfrigérateur.

Bruyère : récolte fleurs et tiges VIII-IX

La bruyère se révèle aussi bienfaisante pour les rhumatisants qui peuvent l'utiliser en bains.

infusion : faire infuser pendant 10 minutes 5 grammes de somités fleuries séchées dans une tasse d'eau bouilante.Pour lutter contre la cystite et favoriser la diurèse dans les affections de la prostate, prendre 3 tasses par jour de cette infusion.

décoction : faire bouillir pendant 15 minutes, de 45 à 50 grammes de sommités fleuries dans 1 litre d'eau. Prendre 1 tasse matin, midi et soir, comme diurétique.Les extrémités fleuries de la bruyère, prisent en décoction, exercent une action diurétique, sédative, astreingente, anti-inflammatoire. On la prescrit souvent dans les cas de cystite rebelle.

vin : faire macérer, pendant 8 à 10 jours, 20 grammes de bruyère et 10 grammes de baies de génévrier dans un litre de bon vin rouge. Cette boisson est excellente pour soulager la cystite, à la dose d'un verre à bordeaux avant les deux principaux repas.

Huile de fleurs de bruyère contre l'acné non écorché, dartres (tamponner)
200 grammes de fleurs fraîchesdans 1 l d'huile d’olive
à exposer au soleil plusieurs semaines en remuant de temps en temps..Conserver à l’abri de la lumière


Camomille : récolte des fleurs VII-IX aux 3/4 ouvertes par temps sec

La Camomille fait partie, comme le Tilleul, la Menthe ou la Verveine, des plantes les plus consommées, parce que les plus connues pour leurs multiples bienfaits. Vous pouvez l'utiliser comme tonique de l'appétit avant les repas, pour faciliter la digestion après les repas, lutter contre l'aérophagie, les flatulences. Elle est également utile pour calmer les maux de tête, les douleurs diverses, les courbatures, les maux de dents, faciliter la menstruation et soulager les douleurs des règles. Anti-inflammatoire, elle adoucit les yeux et les paupières. Préparez la Camomille en infusion en mettant, suivant les goûts et les cas, quatre à huit fleurs par tasse. Prenez-en deux à quatre tasses par jour, après les repas de préférence.


Elle a des propriétés antispasmodique, stomachique, fébrifuge, vermifuge, sédative, cicatrisante, antalgique. Son indication la plus remarquable est la névralgie faciale, elle assure aussi un sommeil tranquille, combat l'insomnie et la nervosité, elle facilite la digestion. Elle est également indiquée en cas de : rhumatismes, goutte, parasites intestinaux, affections pulmonaires, atonie digestives, dermatoses, inflammation de la peau, spasmes gastriques, flatulences, fièvres rebelles, migraines. On prescrit ses fleurs en infusion très concentrée et prolongée, breuvage extrêmement âcre mais particulièrement efficace. Quelle que soit la forme adoptée, la camomille doit être prise loin des repas, de préférence avant, car elle est apéritive. La camomille se révèle aussi bienfaisante pour la relaxation dans les bains.


bain d'yeux : préparer une infusion de camomille, tremper des compresses et appliquer légèrementsur les paupières gonflées ou en cas de conjonctivite.

Pour blondir les cheveux : la camomille allemande (matricaire). Cueillir les fleurs de camomille en bouton, lorsque ceux-ci commencent à s'ouvrir (mai-juin, juillet). Faites sécher tout de suite, à l'abri de la lumière...
Faites bouillir 100 g de fleurs dans 1 litre d'eau, pendant une demi-heure. Passez au tamis et versez sur les cheveux.Ne rincez pas, laissez sécher au soleil.

Cette préparation accentue les reflets dorés des cheveux blond clair ou foncés.Faire suivre cette application d'un soin nourrissant.
Plongez la 30 g de racine de rhubarbe coupée en petits morceaux dans 1/2 L d'eau bouillante et laissez bouillir 10 min, retirez du feux et ajoutez: 25 g de Camomille Vulgaire(ou Matricaire) et 25g de fleurs de molène. Laissez refroidir. Filtrez l'infusion avec une passoire fine et ajoutez 1/2 verre d'argile fine(ou talc) pour obtenir une pâte ni trop épaisse ni trop liquide. Appliquez cette pâte sur les cheveux humides,laissez agir 1h et rincez abondamment.

Huile de Camomille: (contre les lumbalgo)
Mettre 80 g de fleurs séchées à chauffer dans 1/4Ld'huile d'olive pendant 3h au bain marie,en remuant de temps en temps.Filtrez.

Huile de Camomille Camphrée: (pour soulager les foulures,entorses et les points douloureux quelconques)
Faire digérer 100g de fleurs,100g de camphre (en pharmacie) et 1L d'huile d'olive pendant 2H au bain marie couvert en remuant de temps en temps. Filtrez.

peeling à la Camomille :pour éliminer les peaux mortes et les points noirs à la fois, maximum deux fois par mois.
Mélangez un blanc d'oeuf monté en neige, 2 à 3 gouttes de lait de feuilles de figuier ( facultatif ), 1 petit verre d'infusion de camomille tiède.
Appliquez le mélange sur le visage, laissez sécher.
Frottez ensuite pour faire partir toutes les cellules mortes, puis lavez à l'eau froide.

Bain pour les pieds:Faire infuser les herbes fraîches suivantes dans 0.5L d'eau bouillante pendant 10 min: romarin, sauge,menthe,camomille et thym.filtrez et verser l'eau encore bouillante dans une cuvette contenant de l'eau chaude(pas brulante) et ajouter 1/2 verre de bicarbonate de soude.
L
aissez les pieds pendant 10 min à baigner, séchez les soigneusement et les masser avec une crême hydratante.

masque anti-couperose à la Camomille : Passez 15 marrons d'Inde épluchés au mixer.Mélangez la frine obtenue avec une demi-tasse de tisane forte de camomille pour en faire une pâte.
Etalez cette pâte sur votre visage. Conservez ce masque 30 minutes et rincez à l'eau tiède.
Le marron d'Inde a une effet vaso-constricteur et contracte les fibres musculaires des vaisseaux. La Camomille a des vertus stimulantes et toniques.

Huile à la Camomille pour apaiser les rhumatismes : Mettez au soleil 1 litre d'huile d'olive, ajoutez 100 g de fleurs de camomille.
Agitez de temps en temps puis filtrez. Conservez ce mélange en flacons bien bouchés.Cette huile soulage les rhumatismes et les articulations douloureuses.Appliquez-la en massage en pressant doucement avec la main.Puis recouvrez d'une plaque de coton et d'une bande.

Capillaire : VI-XI

petite fougère commune sur les murs humides.
décoction : 10 à 20 gr par litre coupée avec du lait. adoucissante, pectorale. adoucit la gorge en cas de rhumes ou bronchites. facilite l'expectoration.

Cassis : récolte feuilles VI-VIII; fruits VII-VIII

jambes lourdes : faire une cure de fruits (matin et soir, un moid dur 3) pour améliorer la circulation.

infusion : faire infuser 50 grammes de feuilles et fleurs de cassis dans 1 litre d'eau bouillante. Filtrer. Prendre 3 tasses d'infusion par jour, dont 1 à jeun. L'infusion de cassis est excellente pour améliorer la diurèse, combattre les rhumatismes, la goutte, l'obésité, les diarrhées.

gargarisme et bain de bouche : prendre une cuillerée à soupe d'infusion de cassis, y ajouter 1/4 de litre d'eau. Utiliser cette préparation en gargarisme pour le mal de gorge; en bain de bouche pour les douleurs des dents.


Le cassis est bon pour guérir les coupures d'instruments ferment et autres quoique très profondes. Il fortifie l'estomac, en fait cesser les douleurs, il guérit la jaunisse; on peut s'en servir en le buvant en sirop ou en buvant du vin blanc ou même de l'eau chaude dans laquelle des feuilles ont bouilli. Il guérit mieux de la gravelle et du sable… de la goutte… pour la maladie cutanée, on boit la liqueur de cassis, ou le vin blanc ou même l'eau dans lesquels on fait infuser deux poignées de feuilles de cassis pendant 24 heures.

pour les maladies externes ou les blessures, piqûres, douleurs, etc., on le lave avec du cassis ou du vin blanc, ou de l'eau où l'on a fait infuser les feuilles de cassis… l'infusion se fait dans ne bouteille à large col. Hermétiquement fermée pendant 24 heures afin qu'elle ne s'évente pas.. il faut en boire deux ou trois fois par jour, quatre ou cinq doigts dans un verre, et remettre aussitôt du vin blanc ou de l'eau dans la bouteille de manière que le vin ou l'eau surnage toujours au dessus des feuilles… les mêmes feuilles peuvent servir 15 jours.
il faut que les feuilles de cassis soient ramassées dans le mois d'aout ou septembre, saison où elles ont le plus de vigueur, il faut les faire sécher à l'ombre. Il guérit aussi des morsures venimeuses, des morsures de chien enragé. Dans ces cas, pilez deux bonnes poignées de feuilles, exprimez le suc dans du vin blanc et faites le prendre au malade… pour les piqures venimeuses de moucherons, guêpes, abeilles… faites infuser quelques feuilles sèches de cassis dans du vin blanc et après avoir fait soigner la plaie, appliquez les feuilles dessus. Il guérit les panaris et les tumeurs qui viennent à l'extrémité des doigts. Exprimez les feuilles dessus et enveloppez le bout du doigt couvert de la feuille…

Prendre la 2nde écorce du bois de cassis, une bonne pincée, la faire infuser 24 heures dans une bouteille de vin rouge pour les hommes et blanc pour les femmes et (ou libitr ???) et en prendre un verre à chaque accès, un demi verre pour enfant, et remède infaillible.

Chelidoine

infusion : faire infuser 20 à 25 grammes de feuilles sèches dans 1 litre d'eau bouillante. Filtrer. Prendre une tasse d'infusion avant chaque repas, comme calmant de l'anxiété et pour lutter contre les insomnies.

décoction : faire une décoction de 10 à 15 grammes de racines sèches par litre d'eau. A prendre plusieurs fois par jour comme diurétique dans le traitement de la goutte et de l'arthrite.

suc : après avoir préalablement rapé les cors et durillons, les badigeonner avec le suc de la plante, à raison de 3 applications par jour. Protéger l'épiderme avoisinant. (on peut utiliser aussi le suc laiteux qui sort des tiges des feuilles de figuier- lorsqu'on en a dans son jardin!) On peut laver des feuilles, tiges et fleurs de chelidoine, en extraire le jus à la centrifugeuse et le conserver pour le traitement.

Chêne :
pour la colique, raper la moitié d'un gland de chêne blanc dans un petit verre de vin et buvez le, il soulage immédiatement!

Coquelicot : récolte fleurs V-VIII

infusion : faire infuser 20 grammes de pétales séchés dans 1 litre d'eau bouillante. Filtrer et ajouter du sucre ou mieux, du miel. Prendre 2 ou 3 tasses d'infusion par jour pour lutter contre les affections des voies respiratoires et pour faciliter le sommeil.

décoction : faire une décoction avec une grosse poignée de pétales de coquelicots. Mettez la dans le réfrigérateur. En cas de stress, buvez 1/2 verre de ce breuvage, plusieurs fois par jour si nécessaire. Un état de bien être s'emparera alors de vous. fini le stress! (une décoction de tilleul ajoutée à l'eau de votre bain sera également un bon calmant)

Une tisane calmante au Coquelicot : Prévoyez 5 à 10 g de fleurs ou de feuilles fraîches ( plus efficace ) ou sèches par tasse d'eau . Selon votre goût, vous pouvez aussi faire des petits mélanges avec bouillon blanc, guimauve, tussilage, hysope, primevère , scabieuse ou mouron rouge.
Ajouter du miel et parfumez-la à l'anis étoilé. Cette tisane calmera votre toux et adoucissira vos bronches douloureuses.

sirop : faire infuser pendant une nuit, 200 grammes de pétales dans 1 litre d'eau bouillante; ajouter 1 kilo de sucre. Mettre quelques cuillerées de ce sirop dans une tasse pectorale de mauve, de violette ou de tussilage. A prendre plusieurs fois par jour.Les indications sont les mêmes que l'infusion.

cataplasme : faire infuser des pétales séchés dans de l'eau bouillante. Mettre ensuite les pétales dans une gaze. Appliquer sur la joue en cas d'abcès dentaire ou sur les paupières contre les ophtalmies.

Une lotion pour peaux grasses au coquelicot : Mettez à infuser 15 g de pétales de coquelicots séchés, 15 minutes dans un demi-litre d'eau bouillante.
Filtrez, attendez que le produit soit froid. Utilisez pour nettoyer les peaux grasses.

Infusion au coquelicot pour les yeux irrités :
Préparez une infusion d'une demi-poignée de pétales dans un litre d'eau bouillante. Laisser infuser 15 minutes.
Préparez des compresses avec cette infusion et allongez vous au calme pendant 20 minutes.
Buvez le reste en infusion pour vous libérer du stress et de l'anxiété.


cresson :

tisane anti-fatigue au Cresson :Faites infuser 10 minutes une grosse pincée de cresson par tasse d'eau bouillante.
Par sa richesse en vitamines ( A,B,C,D,E,PP ) et oligo- éléments ( iode,phosphore, fer, cuivre, zinc, manganèse, soufre) le cresson est tout indiqué pour lutter contre les états de fatigue et de déprime. (personnellement, je n'en infuserai jamais ramassé dans la nature de peur de l'Echinococcose. uniquement dans mon jardin, qui est fermé! )

Jus de cresson pour cheveux : Passez une poignée de cresson cru au mixer ou à la centrifugeuse.Récupérez le jus vert et faites une friction quotidienne .
Vos cheveux ne tomberont plus et redeviendront souples et brillants.
Grand stimulant du bulbe pileux, le cresson est souvent employé contre les affections du cuir chevelu.

masque au cresson: Mélangez sans faire de grumeau :1 cuillerée de farine de blé +1 cuillerée d'huile de noisette +le jus d'une poignée de feuilles de cresson.
Etalez la pâte obtenue sur la peau et conservez la 15 minutes. Rincez à l'eau tiède.
Ce masque parfaitement nettoyant et réhydratant s'adapte à tous types de peau.

églantier : récolte fruits IX-X

le cynorrhodon est l'un des fruits les plus riches en vitamine C (1 cynorrhodon = 1 citron)

le cynorrhodon est connu ici sous le nom de "saratiou". on le mange cru, en enlevant le petit couvercle, aspirer la pulpe et recracher toutes les graines en prenant garde de ne pas les crever.... on le ramasse partout mais surtout sur les coteaux du vallon de Cézerat et sur le chemin qui part de Vernols pour Allanche.

tisane de cynorrhodons :
elle se fait avec des baies séchées, grossièrement concassées au moment de l'utilisation.
-infuser un bon quart d'heure et sucrer de préférence au miel. Peut être mélangé avec votre thé.



épilobe : récolte feuilles VI-VIII

les orientaux connaissent le produit sous le nom de "thé d'Ivan" et emploient les feuilles séches pour remplacer le vrai thé. Elles ont un effet calmant sur le système nerveux.
leurs décoctions, voire leurs infusions sont employées contre les maux de tête ou la migraine. Elles procurent un sommeil tranquille et bénéfique.

fougère :

pour nettoyer la tête de toute vermine : Faites bruler des racines de fougère, et de leurs cendres faites une lessive avec laquelle vous laverez la tête une seule fois.

fraisier des bois: récolte feuilles V-VIII ; fruits VII

l'infusion de jeunes feuilles de fraisier (sèches seulement...toujours l'echino....) est connue pour fournir un thé aussi agréable que diurétique, efficaces contre les catarrhes intestinaux et gastriques, accompagnés de diarrhées. Elles ont une action positive sur les affections des voies urinaires et des reins, les calculs rénaux.
En décoction, les feuilles plus anciennes ainsi que rhizome sont astringents.

décoction : faire bouillir une bonne poignée de jeunes feuilles pour 1 litre d'eau. En cas de diarrhée, prendre 2 tasses par jour. La décoction peut être utilisée en gargarisme contre les maux de gorge.

dentifrice : piler des feuilles sèches avec de la craie. Cette poudre hygiénique est indiquée contre le tartre dentaire.

masque : aide l'épiderme à retrouver son éclat et sa souplesse.appliquer sur le visage un masque obtenu en écrasant 4 ou 5 fraises et le conserver pendant une vingtaine de minutes. rincer avec de l'eau minérale plate ou de l'eau de pluie tiédie.

framboisier :récolte feuilles VI-VIII ; fruits VII-VIII

infusions : faire infuser pendant 10 minutes, 40 grammes de feuilles de framboisier dans 1 litre d'eau bouillante. Contre les diarrhées, l'entérite, les digestions difficiles et les affections urinaires, prendre 3 ou 4 tasses par jour;
Laisser infuser 10 minutes, dans 1 litre d'eau bouillante, 20 grammes de fleurs. Pour transpirer et combattre la fièvre, mais aussi dans les cas de rhumatisme et de diabète, prendre 3 ou 4 tasses par jour.

sirop : faire cuire à feu doux 1 litre de suc de framboise et 900 grammes de sucre jusqu'à l'obtention d'une consistance sirupeuse. Filtrer et laisser refroidir.Contre les affections de la gorge et comme diurétique, prendre 4 ou 5 cuillerées à soupe de sirop par jour.

gargarisme et bain de bouche : diluer de l'infusion de feuilles de framboisier dans une fois son volume d'eau. A utiliser contre l'inflammation des amygdales et des gencives.

fresne :
Rhumatisme : Il faut cueillir de la feuille de frêne dans le mois de juillet, les faire sécher à l'ombre et ensuite en faire de la tisane. Comme on fait avec du tilleul- boire deux ou trois fois par jour - excellent remède- Faites infuser une once de feuilles de fresne pendant une demie heure dans cinq verres d'eau bouillante et prenez cette infusion dans la journée peu à peu.

Genêt à balais
"on se servait des fagots de genêts pour allumer le feu car ils brûlent sans faire de fumée."


genievre : récolte baies IX-XI

Huile de genièvre contre : douleurs névralgiques ou rhumatismales, lumbago, sciatique, points de côté, douleurs musculaires
100 g de baies concassées dans ½ l d'huile d'olive à macérer au soleil dans un flacon transparent pendant 15 jours à 1 mois en agitant de temps à autre


Outre l'utilisation culinaire des baies, on les utilise aussi pour éloigner les insectes et aussi les rats, souris.

houblon : récolte cones VIII-IX
bière : verser 2 ou 3 verres d'eau bouillante sur 5 ou 6 cones de houblon... (pas testé!....)

les jeunes pousses de houblon ont un goût délicieux qui rappelle celui de l'asperge.

décoction : faire bouillir 10 minutes, 20 grammes de fleurs dans 1 litre d'eau. Filtrer. Contre les digestions difficiles ou l'insomnie, prendre 1 tasse après le repas du soir.

teinture : mettre 10 grammes de houblon dans 20 grammes d'alcool. Comme diurétique, contre l'insomnie, les états de faiblesse en général, prendre une cuillerée à café de teinture par jour.

fleur de houblon : contre les névralgies : faire chauffer un petit sachet de fleurs de houblon et l'appliquer directement sur la douleur.

houx:

faire infuser 20 grammes de rhizome dans 1 litre deau bouillante, pendant 1/2 heure. Filtrer et sucrer au miel. Prendre 3 ou 4 tasses d'infusion par jour comme diurétique, contre les calculs, la goutte.cette infusion est aussi indiquée dans les cas de jaunisse et d'hémorroïdes.

iris :

infusion : faire infuser 30 grammes de rhizomes séchés dans 1 litre d'eau bouillante pendant 15 minutes. Filtrer et sucrer avec du miel. Prendre 3 tasses par jour de cette infusion comme diurétique ou comme pectoral pour les rhumes, les toux et les bronchites.

décoction : faire bouillir de 10 à 15 minutes 25 grammes de rhizome dans 1/2 litre d'eau. Contre les vomissements et les nausées, prendre 2 tasses par jour de décoction.

poudre : come purgatif : prendre en une seule fois 25 centigrammes de poudre de rhizome.

poudre : frottées avec de la poudre de racines d'iris séchées, les dents des fumeurs retrouveront leur blancheur. elle peut aussi être utilisée en shampoing sec pour les cheveux gras et de préférence clairs.Il suffit d'en saupoudrer la tête, de laisser agir environ 10 minutes, puis de procéder à un brossage minutieux et énergique.

Huile d'iris : mûrit le rhume, apaise la toux (application sur la poitrine), détergente et résolutive (avance les suppurations)
150 g de racines incisées bien menu +150 g de fleurs dans ½ l d'huile d'olive .Macération au soleil
On peut éventuellement si on le désire reproduire l'opération 1 à 2 fois avec de nouvelles racines et fleurs


joubarbe des toits : récolte feuilles pour conservation : VII-VIII ; feuilles fraîches V-IX

cataplasme : faire macérer une feuille sèche (écrasée ou non) dans du vinaigre et l'appliquer directement au contact des callosités (cors, durillons...)-

suc : (obtenu en pressant le plant de joubarbe) (ici, on utilise la feuille après en avoir enlevé la fine pellicule transparente) seul ou additionné d'huile, appliquer le suc sur les dartres ou brulûres légères. utilisé pour les piqûres d'abeilles, et pour arrêter les hémorragies nasales.

lamier blanc (ortie blanche): récolte fleurs V-IX

les parties utilisées sont les sommités fleuries mais toute la plante peut être employée. La récolte se fait en Avril et jusqu'en Mai. Le séchage doit impérativement être réalisé à l'abri de la lumière, le plus rapidement possible après la cueillette, dans un endroit bien ventilé et sec.
l'infusion se prépare à raison de 2-3 cuillerées à café par tasse d'eau de fleurs. combat l'insomnie et agit sur le catarrhe des voies respiratoires supérieures. Une infusion plus forte sert en compresses sur des brûlures.
les fleurs de lamier fraîches servent à préparer une tisane (sucrée au miel) qui est un dépuratif de printemps.

Il est également utilisé en cuisine, cuit ou en potage. Les jeunes feuilles seront préparées comme les épinards -cuits-

Laurier:
Huile de laurier contre : arthrite et rhumatismes, contusions, entorses, foulures
remplir la moitié d’un grand verre de baies, ajouter quelques feuilles hachées, recouvrir d'huile d'olive. A macérer pendant 20 jours.
Broyer avant de filtrer. Utiliser matin et soir en fonction de l’évolution de la douleur.

pour la colique, avaler 3 grains de laurier

lavande :
Infusion : 10 à 15 gr de sommités fleuries ( une grosse cuil. à soupe) pour 1 tasse (250 ml) d'eau et du miel de lavande. Laisser infuser 10 min, puis filtrer - adoucit une toux sèche et prépare une bonne nuit.

infusion : pour calmer votre laryngite, faites infuser 50 g de fleurs de lavande dans 1 l d'eau et laisser reposer 15 minutes.Prenez chaque jour 3 bonnes tasses de cette tisane après l'avoir sucrée au miel de lavande, en la buvant aussi chaude que vous pourrez la supporter. (manges aussi des myrtilles et des abricots).

irritabilité : Pour vous détendre et trouver le sommeil plus facilement, faites une infusion à très faible dose de lavande : laisser infuser 50 g dans 1l d'eau pendant 5 minutes. Buvez 3 à 4 tasses par jour de cette tisane. (attention : effet inverse à haute dose!).

huile de Lavande :souveraine pour les petites plaies, les ennuis de peau, les coupures, les brûlures, les coups de soleil, les piqûres d'insectes et les douleurs rhumatismales. Ramassez 100 g de fleurs, laissez-les sécher à l'abri de la poussière 48 heures.
Placez les alors dans un litre d'huile d'olive ou de sésame; laisser plusieurs semaines au soleil et filtrer.

Huile de lavande contre les douleurs, blessures, rhumatismes, enflures à la suite d’une chute, eczéma sec et en interne 5 ou 6 gouttes par jour sur un morceau de sucre contre migraines, vertiges, troubles digestifs d’origine nerveuse.
40 grammes de fleurs dans 1l d'huile dolive à macérer au soleil
Durée : 3 jours – Filtrer puis renouveler avec de nouvelles fleurs jusqu’à ce que l’huile soit très parfumée.

fumigation : une poignée de fleurs par litre d'eau .La Lavande dégage les voies respiratoires et vous aidera à mieux respirer en cas de rhume ou de bronchite. désinfecte les sinus en cas de sinusite.

lierre grimpant: récolte feuilles III-IV et VIII

cataplasmes : faire une décoction de 4 ou 5 feuilles fraiches bouillies dans 1 litre d'eau. Mettre celles ci dans une gaze et appliquer sur les brulures, les furoncles ou les abcès.

remède contre les rhumatismes et sciatiques : Appliquez sur la partie malade, des feuilles de lierre toutes vertes. Et reitérez-les jusqu'à guérison.
Les feuilles de lierre, on les coud en grande quantité sur un morceau d'étoffe proportionné à l'étendue du mal qu'il doit recouvrir. On les renouvelle quand elles commencent à sécher.

Faire macérer, pendant 1 ou 2 jours, une feuille de lierre grimpant dans un petit verre de vinaigre. Après avoir bien gratté le cor, le durillon ou l'oeil de perdrix, appliquer une partie de cette feuille (ou bien des feuilles écrasées) sur la callosité et maintenir en place à l'aide d'un adhésif. Cette application est à faire le soir. Le matin, après avoir oté le pansement, râper la callosité jusqu'à disparition complète.

La macération de 10 grammes de bois de tige frais dans 100 grammes d'alcool à 70° s'emploie à raison de 4 fois 10 gouttes par jour contre le mal de mer et de terre.

shampoing : une petite poignée de feuilles de lierre grimpant dans un litre d'eau bouillante. agiter pendant 15 à 20 minutes. ou bien 100 g de feuilles de lierre pour 100 g d'eau tiède.

bain : relaxant, tonifiant et décontractant : mettre dans l'eau une préparation obtenue en faisant cuire doucement dans 1 litre d'eau, pendant 2 ou 3 heures, 4 ou 5 poignées de feuilles de lierre grimpant.


Lilas :

Huile de lilas :
rhumatismes, sciatique
300 grammes, fleurs et feuilles (ou uniquement 2 poignées feuilles fraîches, ou uniquement fleurs fraîches pour un demi-litre d’huile)
1 litre d'huile d'olive, à macérer au soleil pendant 1 mois.

Huile de lilas :
arthrite et rhumatismes
40 g de feuilles fraîches hachées ou 100 g de fleurs fraîches, dans 1/2 litre d'huile d'olive pendant 15 jours
Ecraser avant de filtrer. Utiliser matin et soir en fonction de l’évolution de la douleur.

Lis blanc

Teinture : faire macérer pendant 2 à 3 semaine, dans un grand verre d'eau de vie ou d'un alcool fort les pétales de 5 ou 6 fleurs de lis.Filtrer puis conserver dans un bocal hermétiquement fermé. A appliquer sur les abcès, les durillons, les cors pendant 15 minutes à renouveller plusieurs fois dans la journée (en général 4 fois). après 2 jours de ce traitement, l'abcès devrait crever., Cette préparation peut être appliquée comme désinfectant sur les coupures et les blessures superficielles, dont elle facilite la cicatrisation.

Brûlure légère : 1 pansement par jour de pétales de lis macérés dans de l’huile d’olive.
Coupure : 1 pansement de fleur de lis macéré dans de l’alcool à 90°.

Liseron :

Besoin d’un purgatif ? Faites une infusion avec 15 à 20 g de racines liseron pour 1/4 de litre d’eau bouillante. Laissez infuser jusqu’à refroidissement du mélange et buvez 1 verre à jeun le matin.
Pour les feuilles, infusez 1 cuillerée à soupe de feuilles dans 1/4 de litre d’eau bouillante pendant 10 mn et buvez-en 1 cuillerée à soupe le matin à jeun. C’est un excellent laxatif.

Lotier Corniculé

efficace pour calmer les excitations nerveuses en période d'examen ou de stress professionnel, elle apaise l'anxiété et diminue angoisses et insomnies. En décoction pendant 2 minutes, une cuillère à soupe par tasse.



Mauve :
fleurs : teinture végétale couleur bleu ou vert kaki

recueiller les fleurs en début d'été.

lotion pour adoucir et calmer les peaux délicates .on peut lotionner le visage et même les paupières avec une préparation obtenue en faisant infuser pendant 10 minutes une poignée de feuilles de mauves dans 1 litre d'eau bouillante. Pour rafraichir et soulager les brulûres dues aux coups de soleil, aplliquer sur les parties atteintes une lotion faite d'une décoction de 50 grammes de fleurs ou de racines par litre d'eau.




Mélisse : parfois appelée thé d'Aubrac

infusion : faire infuser de 10 à 15 grammes de feuilles et de fleurs de mélisse dans 1 litre d'eau bouillante. Contre les ballonnements, spasmes de l'estomac ou de l'intestin, l'aérophagie, les spasmes nerveux, prendre une tasse d'infusion après les principaux repas. Cette infusion est aussi efficace contre les vertiges, les nausées, les palpitations, coliques nerveuses et l'insomnie.

cataplasme : écraser des feuilles sèches et les appliquer sur les piqures d'insectes.

compresse : faire une infusion de fleurs. L'appliquer en compresse pour soulager les migraines d'origine nerveuse ou digestive.

La mélisse est aussi utilisée en friction sur les zones douloureuses en cas de névralgie, de rhumatisme ou d'enflure après une contusion.

Les peaux sèches et déshydratées se trouveront bien d'une lotion obtenue en faisant infuser pendant une dizaine de minutes de 10 à 12 grammes de feuilles et de bourgeons de mélisse dans 1 litre d'eau bouillante. Filtrer, laisser refroidir. Cette lotion, appliquée en compresse sur le visage, combat l'apparition des rides et le dessèchement de la peau.

 

Menthe :

infusion : faire infuser pendant 7 à 8 minutes 10 grammes de feuilles fraîches dans une tasse d'eau bouillante. Prendre une tasse d'infusion après les principaux repas et une avant le coucer. Pour traiter l'insomnie, ajouter aux feuilles de menthe une pincée de tilleul.

cataplasme : faire un cataplasme de feuilles de menthe fraîches. appliquer sur les irritations de la peau, les piqures d'insectes ou les contusions.

usage domestique : mettre quelques feuilles de menthe sous l'oreiller pour éloigner les moustiques, ou dans l'armoire pour éviter les mites.

Huile de menthe : préventif contre rhumes et refroidissements, une goutte dans chaque narine ou friction résolutive et fortifiantes contre lumbagos
1 poigne de plante fraîche dans 1/2 l d'huile d’olive à exposer au soleil plusieurs semaines en remuant de temps en temps..Conserver à l’abri de la lumière

Les peaux grasses, après un démaquillage soigneux, se trouveront bien d'une lotion préparée en faisant infuser, pendant 15 minutes environ, 15 grammes de fleurs et de feuilles de menthe dans 1 litre d'eau bouillante.Cette préparation filtrée et refroidie, appliquée sur le visage, raffermira les tissus et resserera les pores dilatés de l'épiderme.

les sachets de menthe dans le linge éloignent les mites et la menthe fraiche (mieux si poivrée) emiettée devant les trous de souris éloigne leur habitant.

Millepertuis : récolte sommités VII-VIII

huile : faire macérer pendant 3 jours, dans un mélange de 100 gr d'huile d'olivre ou de tournesol et de 500 gr de vin blanc, 500 gr de sommités fleuries, fraîchement cueillies et incisées. exposer au soleil. Pour mieux préserver son action, il est préférable de répartir cette huile en plusieurs petits flacons. A utiliser en compresses bien imbibées sur les brulures, puis recouvrir de ouate et entourer d'une bande. Ces compresses peuvent aussi être utilisées sur de mauvaises plaies.

huile : faire macérer des sommité fleuries dans un flacon d''huile d'olive (mieux que tournesol). Laisser la bouteille ou le bocal pendant quelques semaines en plein soleil (en tout cas, jusqu'à ce que l'huile prenne une belle couleur rouge vif) en le secouant de temps en temps.Filtrer, boucher. Cette huile rouge est bonne contre les brulûres, les coups de soleil, les hémorroïdes et les piqures. Elle pourra être conservée presque indéfiniment, mais il est conseillé de la régénérer périodiquement en l'exposant au soleil.

décoction : démaquillage des peaux grasses : appliquer sur le visage une décoction de 15 gr de sommités fleuries par litre d'eau. Cette préparation lutte également contre la formation des rides.

Les sommités fleuries récoltées fin juin sont utilisées en infusion comme vermifuge et adoucissantes dans le cas de bronchite. Cette plante est aussi efficace dans les cas de cystites.

Aujourd’hui encore le Millepertuis est censé préserver contre les mauvais esprits et les vilaines sorcières. On en suspend une gerbe au plafond la veille de la Saint-Jean.

*Molène (bouillon blanc) feuilles 3-7 fleurs 7-9

Ses fleurs jaunes renferment une matière colorante qui permet de teindre le coton.
Sa fleur est appréciée depuis des Millénaires, principalement pour son action bénéfiques sur les voies respiratoires, elle est pectorale, càd qu' elle combat la toux et dégage les bronches. Elle est également cicatrisante, émolliente et contient un principe actif anti-inflammatoire. On utilise les fleurs en infusion dans du lait, on prendra cependant la précaution de passer cette infusion à travers un linge très très fin, car les pétales sont couverts de poils qui risquent de coller au palais.

Les feuilles en cataplasme font mûrir les panaris.

Myrtille : récolte feuilles VI-X ; fruits : VII-IX

consommée fraiche : améliore la vision nocturne.

décoction de baies séchées : mettre environ 60 gr de baies séchées dans 1 l d'eau. Dans les cas de diarrhées ou d'entérite, prendre 5 tasses par jour de cette décoction. Elle donne d'excellents résultats dans es cas de diarrhée infantile.

macération : faire macérer dans 1 l d'eau de vie, pendant 2 ou 3 semaines, 180 gr environ de baies séchées et broyées. Agiter 1 fois par jour. Filtrer. Cette préparation est recommandée en badigeonnage contre les affections de la bouche.

décoction : mettre environ 100 gr de feuilles par litre d'eau. Utiliser cette décoction en gargarisme contre les aphtes et les angines. Elle peut aussi être utilisée contre l'eczema.

 

Pin Sylvestre :

au printemps cueillir des bourgeons de pin et les faire sécher. en mettre une poignée dans 1 l d'eau et laisser macérer une heure. Puis porter à ebullition et laisser bouillir pendant 2 min.Retirer du feu, laisser infuser 10 minutes puis filtrer. Boire 3 ou 4 tasses de ce mélange par jour pour les "encombrements" respiratoires.

 

Noisetier :

infusion : faire infuser 25 grammes de feuilles dans 1 l d'eau bouillante. Filtrer et sucrer. Prendre 3 tasses par jour de cette infusion comme dépuratif.

décoction : faire bouillir 25 gr de chatons ou d'écorce dans 1 l d'eau. Prendre 3 tasses par jour de cette préparation comme sudorifique, contre la grippe et l'obésité. La décoction d'écorce est indiquée contre les varices et les hémorroïdes.

les noisettes sont recommandées dans le traitement des anémies et des coliques néphrétiques.

Noyer : récolte péricarpe VIII-IX ; feuilles VI-VII

infusion : faire infuser pendandant 10 minutes, dans 1 litre d'eau bouillante, de 15 à 20 gr de feuilles. Contre les inflammations de l'estomac ou de l'intestin et comme vermifuge, prendre 3 tasses par jour de cette infusion.

bain : préparer un bain. Jeter une décocion de 50 gr de feuilles de noyer par litre d'eau. Ce bain reconstituant élimine la fatigue et l'enflure. Il est également recommandé daans le traitement des engelures et des maladies de la peau.

gargarisme et bain de bouche: diluer la décoction indiquée ci desssus dans son même volume d'eau. Efficace contre l'inflammation des gencives ou des amygdales.

 

Ortie : récolte des sommités, feuilles V-IX

wikipedia : Les piquants des orties sont en majorité sur les feuilles.Ils sont dans le sens de la tige vers le bout des feuilles : on peut donc passer son doigt dans ce sens sans se faire piquer. Au début il ne faut pas appuyer trop fort dessus mais après on peut appuyer plus. Les piquants de la tige sont perpendiculaires à elle donc faites attention, mais heureusement il ne sont pas piquants. Et c'est comme les feuilles : caressez les au début puis appuyez de plus en plus fort.On peut aussi toucher le dessous des feuilles sans se faire piquer.Au bout du compte on peut serrer le poing sur la racine de l'ortie, puis passer la plante dans son poing de la racine vers le bout de la tige. Effet garanti sur les foules.

contre les piqures d'ortie : cueillir 3 herbes différentes, les frotter énergiquement, puis avec cette "bouillie", masser la partie endolorie. On peut utiliser les 3 herbes l'une après l'autre.

piqures d'insectes, d'orties ...Le plantain soulage les piqûres d'orties. Il suffit de frotter l'endroit de la piqûre avec des feuilles fraiches froissées.

infusion et decoction : mettre dans 1 l d'eau de 50 à 60 gr de feuilles d'ortie. Prendre 3 ou 4 tasses d'infusion ou de décoction par jour , contre les infections urinaires, les troubles hépatiques, le diabète. Dans les cas d'anémie, faire infuser une poignze de jeunes pousses dans 2 litres d'eau. Prendre une tasse avant les principaux repas.

colique : Quelque forte que soit une colique, prenez des orties, faites les cuire dans du vin, et aussitôt que sortie et flétrie, retirez les du pot. Buvez le vin, et vous êtes soulagé- excellent remède.

règles douloureuses : cueillir 500 g de racines d'ortie, les faire bouillir dans 3 l d'eau.Laissez réduire à 1/2 litre et boire plusieurs fois dans la journée.

gargarisme : mettre un peu de sur frais dans un verre d'eau. A utiliser en gargarisme ou en bain de bouche contre les angines et les gingivites.

les peaux sèches ou sensibles se trouveront bien d'une ltion appliquée en compresses sur le visage et préparée en faisant infuser pendant 1/4 d'heure, dans 1/4 de litre d"eau, une poignée d'orties fraîches, préalablement hachées.

pour fortifier et tonifier le cuir chevelu, on utilisera avantageusement une lotion confectionnée en broyant 2 ou 3 bonnezs poignées d'orties. Le suc obtenu sera additionné de son volume d'eau. Cette préparation sera appliquée en frictions légères sur le cuir chevelu.

 

Paquerette : récolte capitules IV-IX

Les feuilles qui ont beaucoup de saveur peuvent être consommées en salade (-si cueillies dans le jardin à l'abri des carnivores-). (légèrement laxatif et hypotenseur).

infusion : faire infuser dans 1 l d'eau bouillante de 30 à 40 gr de fleurs et de feuilles de paquerettes. Prendre 2 ou 3 tasses d'infusion par jour comme béchique et contre les troubles hépatiques. Contre la constipation, consommer des feuilles cuites en salade.

 

Pêcher :

infusions : faire infuser pendant 10 minutes, dans 1 l d'eau bouillante, de 20 à 25 grammes de feuilles séchées (ne pas dépasser 5 gr pour les enfants). Contre la constipation et pour régulariser les fonctions intestinales, prendre une tasse d'infusion après les repas. Utiliser des feuilles fraiches (mêmes quantités) comme purgatif (1 tasse d'infusion par jour).

suc: exprimer le suc de la pêche, après en avoir oté la peau et le noyeau. A prendre le matin à jeun pendant 1 semaine. Le suc est diurétique, fortifiant et facilite la digestion.

Pour avoir un joli teint velouté,écraser la valeur de 2 pêches bien mûres et appliquer la pulpe ainsi obtenue sur le visage après s'être allongé dans le calme. Conserver ce masque pendant une bonne vingtaine de minutes. Passé ce temps,rincer soigneusement à l'eau de pluie ou à l'eau minérale.

Pensée sauvage :

les violettes : 2 pétales vers le haut et trois vers le bas.
les pensées : 4 pétales vers le haut et un vers le bas.
" la cueillette de la pensée sauvage était très minutieuse..et les prenaient une à une entre deux doigts..."
on a l'habitude de dire qu'au mlieu des prés, on trouve les nappes de pensées sauvages, tandis que les violettes poussent plutôt dans les talus, en zone ombragée...?...

de mai à aout, on récolte les sommités que l'on coupe à la main par temps stable et que l'on fait sécher sur des claies à l'ombre dans un lieu bien aéré.Une fois sèches, les tiges doivent être conservées dans l'obscurité, dans des enveloppes bien fermées

infusion : faire bouillir de 15 à 20 gr de fleurs et de feuilles séchées préalablement macérées quelques heures dans 1/2 litre d'eau. Filtrer et sucrer abondamment. Prendre chaque matin à jeûn, pendant 2 ou 3 semaines, une tasse de cette infusion comme dépuratif ou contre les dartres et les croûtes de lait.

décoction : Faire bouillir pendant 10 minutes 30 gr de plante fraîche ou 50 gr de plante séchée dans 1 l d'eau.A prendre comme diurétique et laxatif léger, à raison de 3 tasses par jour entre les repas., pour soulager les douleurs rhumatismale et soigner les affections de la peau, dermites et eczémas.

cataplasme : piler des feuilles et des fleurs fraîches dans du lait froid. Appliquer en cataplasme sur les plaies pour activer la cicatrisation ou sur le cuir chevelu pour lutter contre les croûtes de lait. utilisées en eau capillaire : s'oppose à la chute des cheveux

Les peaux sensibles apprécieront particulièrement une lotion obtenue en faisant infuser, pendant 1/4 d'heure eviron, 30 gr de plantes fraîches dans 1 l d'eau bouillante. Filtrer, laisser reposer et appliquer en compresses tièdes sur le visage. peut être utilisé pour nettoyer la peau.

 

Persil :

cataplasme : hacher des feuilles de persil et les aplliquer sur les contusions, les douleurs, les enflures, les piqures d'insectes.

Faire des compresses de l'infusion des feuilles (3 à 35gr / litre)et les appliquer sur les yeux, dans les cas de conjonctivite ou d'inflammation des paupières.

infusion : (pour les règles douloureuses) jeter 20 à 25 g de feuilles fraîches dans 1/2 l d'eau bouillante, laisser infuser 5 à 10 minutes et boire tout au long de la journée au moment des douleurs.

pour atténuer les taches de rousseur ou éclaircir le teint : une décoction avec un gros bouquet de persil qui aura bouilli pendant 20 minutes dans 1/2 l d'eau sera utilisée tiède pour laver la peau quotidiennement.

Petite Pervenche :récolte sommités IV-VI

infusion : faire infuser dans 1 l d'eau bouillante, 30 gr de feuilles fraîches. Boire 1 tasse d'infusion après les 2 principaux repas pour faciliter la digestion et comme diurétique.

décoction : infusion avec des feuilles séchées contre la diarrhée, l'entérite ou comme dépuratif.

* Pimprenelle :

infusion : faire infuser dans 1 l d'eau bouillante, pendant 10 minutes, 30 gr de plante fraîche. Prendre 3 tasses d'infusion par jour, comme stomachique, digestif et pour arrêter les diarrhées.

décoction : faire cuire 40 gr de racines dans 1 l d'eau. En cas de brochite, prendre 3 tasses par jour de cette praparation.

cataplasme : piler des feuilles de pimprenelle et les appliquer sur les brûlures, les plaies ou les ulcères.

lotion : faire infuser pendant une vingtaine de minutes, dans 1 l d'eau bouillante environ 50 gr de plante séchée. A utiliser en bain de bouche dans les cas d'inflammation de la cavité, ou en compresse pour traiter les inflammations des yeux.

Pin :

infusion : faire infuser dans 1 l d'eau bouillante, pendant 30 minutes, de 30 à 40 gr de bourgeons de pin. Filtrer et édulcorer avec du miel. Contre les toux rebelles, les affections des bronches et des voies respiratoires, prendre 5 ou 6 tasses par jour de cette infusion.

décoction : faire bouillir dans 1 l d'eau , pendant 30 minutes, de 30 à 40 gr de bourgeons de pin. Contre l'inflammation des voies urinaires, la goutte et les rhumatismes, prendre 3 ou 4 tasses par jour de cette préparation.

bain : on connait l'action bénéfique des bains aux bourgeons de pin dans les cas de fatigue physique ou nerveuse, ainsi que pour conserver la beauté et la souplesse de l'épiderme. On utilisera alors une décoctionde 5 ou 6 poignées de bourgeons de pin préalablement séchés et bouillis pendant 30 minutes dans 5 ou 6 litres d'eau. Cette préparation sera versée dans l'eau tiède du bain.

 

Pissenlit :

pour soulager votre foie (augmente les secrétions biliaires), cueillez du pissenlit (uniquement du jardin fermé!), faire une décoction en mettant 60 g de racines fraîches dans 1l d'eau. Laisser bouillir 1/2 heure, infusez pendant 4 heures. Laissez refroidir, puis passez. Prenez ensuite 2 verres par jour entre les repas.

les compresses de jus de pissenlit (obtenu à la centrifugeuse) donnent de bons résultats sur le cuir chevelu suhjet aux pellicules.

 

Pivoine :

Sirop de fleurs de pivoine aux propriétés calmantes :
Infuser 75 g. de pétales parfumés dans 1 litre d'eau bouillante pendant 6 heures.
Passer puis ajouter 1.8 k° de sucre et cuire jusqu'à obtention de la consistance d'un sirop assez épais. (c'est délicieux dans le yaourt).
(Vous pouvez encore décorer vos salades vertes avec quelques pétales, histoire de mettre de la couleur sur votre table et étonner vos invités).

Grand Plantain : récolte feuilles VI-IX

infusion : faire infuser dans 1 l d'eau bouillante, 2 poignées de feuilles de plantain. Prendre 4 ou 5 tasses par jour, contrela dysenterie, l'enterite, la diarrhée. aussi indiquée dans les cas d'asthme ou de bronchite.

cataplasme : laver des feuilles de plantain à l'aide d'eau bouillie. Utiliser le côté uni contre les maux blancs de toutes sortes, le côté nervuré pour la cicatrisation des plaies.

piqures d'insectes, d'orties ...Le plantain soulage les piqûres d'orties. Il suffit de frotter l'endroit de la piqûre avec des feuilles fraiches froissées.

 

Pommier :

décoction : faire bouillir les pelures de 3 ou 4 pommes préalablement séchées et broyées dans 1/2 verre d'eau . Prendre 1 tasse à café de cett epréparation avant chaque repas, comme diurétique et laxatif.

contre la formation de rides : appliquer du jus d epomme juste préparé,matin et soir sur le cou et le visage en onctions légères. en complément, utiliser chaque semaine un masque de pommes cuites dans du lait, écrasées et appliquées tièdes sur le visage.

Potentille tormentille : récolte rhizomes : IX-X et III

Les peaux grasses se trouvent bien d'une lotion obtenue avec une décoction d'une dizaine de grammes de racines pour 1/2 litre d'eau. On appliquera cette lotion matin et soir sur le cou et le visage.

décoction : faire bouillir pendant 1/4 d'heure dans 1 litre d'eau 20 gr de rhizome. appliquer des compresses de cette décoction pour soigner les plaies, les ulcères ou les brulures.

gargarisme et bain de bouche : infusion de 5 gr de feuilles séchées dans 1/2 l d'eau bouillante. dans le cas d'inflammation des gencives ou des amygdales.

Prêle des champs:

décoction, infusion: 50 à 60 gr de plantes séchées dans 1 l d'eau.prendre 3 ou 4 tasses par jour comme dépuratif et diurétique

compresse : faire des compresses de décoction, les appliquer sur les panaris, furoncles et plaies.

pour permettre à l'épiderme de conserver son velouté et sa souplesse, on peut utiliser une décoction obtenue en faisant bouillir pendant une dizaine de minutes, de 20 à 25 grammes de la tige de prêle préalablement trempée pendant plusieurs heures dans de l'eau froide.On appliquera ensuite cette lotion en compresse sur le visage
.

Primevère officinale (coucou) : récolte fleurs IV-V ; rhizomes et racine: X et III

infusion: faire infuser pendant 10 minutes dans 1 l d'eau bouillante, de 2O à 30 gr de fleurs et de feuilles de primevère. Prendre 3 tasses par jour. Recommandé pour soulager les douleurs rhumatismales.

décoction : Mettre 30 gr de racines par litre d'eau. Prendre 3 tasses par jour de cette préparation, comme diurétique et contre les affections des voies respiratoires.

compresse : faire une décoction de 100 gr de racines par litre d'eau. Laisser réduire et filtrer. Appliquer ces compresses sur les contusions, les ecchymoses ou les enflures.

Prunelle :
buissons épineux aux prunelles bleues, se trouve aussi sur les coteaux du vallon de Cézerat et sur le chemin qui part de Vernols pour Allanche.

Sirop de prunelles
Temps de préparation : 1 heure en 4 jours
Prunelles, 500 grammes de sucre par litre de jus.
Récoltez les prunelles après la première gelée. Le 1er jour, lavez-les et les couvrez-les d'eau bouillante. Après 24 heures, faites cuire le jus et reversez-le sur les prunelles. Renouvelez l'opération le 3ème jour. Le 4ème jour, faites-le cuire avec le sucre et mettez en bouteilles.

Reine des Prés :

infusion: faire bouillir 1 l d'eau, laisser refroidir 2 ou 3 minutes. Verser l'eau sur 40 à 45 gr de fleurs et laisser en contact pendant une dizaine d'heures. Contre les rhumatismes, prendre 4 tasses par jour de tisane en la faisant réchauffer, mais non bouillir.

Renouée bistorte:

infusion: faire bouillir 1 l d'eau, et jusqu'à réduction d'un tiers, de 30 à 40 gr de rhizome écrasé. Dans les cas d'état diarrhéique, prendre 4 tasses par jour entre les repas.

gargarisme et bain de bouche : faire bouillir 1/2 heure dans 1 l d'eau, 150 gr de rhizome. Filtrer, laisser refroidir.cas d'inflammations des gencives, amygdales, gorge.

  Ronce arbrisseau: (mûrier sauvage) récolte feuilles V-VIII ; rhizomes : IX

sirop : exprimer le suc des mûres (cueillies en hauteur). Ajouter le même poids de sucre. Faire cuire jusqu'à obtention d'une consistance sirupeuse. Prendre 3 petits verres de sirop par jour, dans les cas d'angine, de maux de gorge et diarrhée infantile

décoction : faire cuire dans 1 l d'eau de 50 à 60 gr de sommités fleuries, de feuilles et d'écorec. Prendre 4 ou 5 tasses par jour en cas d'inflammation de l'intestin ou de diarrhée.

gargarisme et bain de bouche : avec la décoction (70 gr de feuilles pour 1 l d'eau) , faire des gargarismes ou des bains de bouche dans les cas d'inflammation de la gorge, de la muqueuse buccale et des gencives.

crampe et angine avarieuse:Il faut faire des gargarismes fréquents avec de la tisane faite avec du miel et du vinaigre et des feuilles de ronces. En prendre un verre d'eau, une cuillerée de miel et une de vinaigre, on fait bouillir tout ensemble et après cela on gargarise fréquemment.

soins esthétiques : on peut préparer une lotion astringente pour les peaux grasses en faisant bouillir pendant 10 minutes, environ 20 ou 25 grammes de feuilles de ronce. Cette décoction sera utilisée matin et soir en lotion sur le visage.

 

Rose :

Parfum d'ambiance à la Rose :Faites la préparation suivante que vous conserverez soigneusement dans une boite hermétique :
30 g de pétales de roses parfumées hachées et séchées
40 g de poudre de racine d'iris de Florence
10 g de clous de girofle réduits en poudre
8 g de cannelle en poudre
30 g de fleurs de lavande
10 gouttes d'essence de bergamote.
Mélangez toutes ces sustances puis bouchez le récipient.Pour parfumer une pièce, faites chauffer une coupe métallique et placer dessus une bonne pincée du mélange.

  scabieuse :
En infusion une cuillère à dessert par tasse d'eau bouillante laisser infuser 10 minutes ; 3 tasses par jour.pour lutter contre les affections de la peau, bronchite, grippe et asthme.
En décoction une poignée par litre d'eau faire bouillir 10 minutes en compresses ou lavages pour les maladies de la peau dartre, eczéma, prurit

Sureau : récolte sommités,fleurs VI ; fruits VIII-IX

éloigne les insectes

Les feuilles collectées au printemps et prises en infusion sont dépuratives et tout à fait indiquées dans les affections de peau. ). Les fleurs blanches en ombrelle qui s'épanouissent en juin et juillet doivent être séchées à l'ombre, très rapidement, sinon elles noircissent.


En infusion une poignée de fleurs par litre d'eau bouillante, laisser infuser 10 minutes boire à volonté, elles sont sudorifiques, laxatives, diurétiques, fébrifuges, c'est à dire conseillées contre la bronchite,contre rhumes, toux, les fièvres éruptives (rougeole, scarlatine) et les rhumatismes.
En inhalation, la décoction s'emploie contre le rhume de cerveau, l'enrouement, en lotion contre conjonctivite et engelures.
Presser les fruits pour en extraire le suc en prendre 20 à 30 gr dans la matinée. L'écorce se prélève soit au printemps avant la floraison, soit à l'automne après que la dernière feuille soit tombée. On gratte de jeunes branches pour ôter l'écorce grise et l'on enlève la seconde écorce verte, celle qui est active. On l'emploie fraîche.
Elle est fortement diurétique et laxative à un moindre degré. Les baies fraîches ou en confiture sont purgatives. La racine est utilisée en homéopathie sous l'appellation "sambucus". Le sureau est donc un ami fidèle qui fait bon avoir dans son jardin.
décoction : faire bouillir 15 gr de feuilles fraîches dans 1 l d'eau. A prendre comme duretique, à raison d'une petite tasse le matin à jeun.

cataplasme : pour hater le mûrissement des abcès, appliquer des fleurs fraîches directement sur la partie atteinte.

épidermes délicats : infuser 10 min une poignée de fleurs de sureau pour 1 l d'eau bouillante.à utiliser en compresse froide.

paupières lourdes et yeux fatigués : compresses froides avec une infusion plus concentrée.

lotion pour peaux normales : 6 cuil à soupe d'infusion de sureau faite avec 2 ombelles de sureau infusées 3/4 d'heures danss 200 ml d'eau (un grand verre), 6 cuil à soupe de glycérine, 2 cuil à soupe d'eau de fleur d'oranger, 1 cuill à soupe de jus de citron. Mélangez tous les ingrédients, Conservez au réfrigérateur et agitez avant emploi.

Huile de fleurs de sureau contre les brulures :
250 g de fleurs fraîches écrasées dans 1l d'huile d’oliveà macérer au soleil ou au coin de la cheminée, couvert d’un papier simple. à exposer au soleil plusieurs semaines en remuant de temps en temps..Conserver à l’abri de la lumière
huile de feilles de sureau : Broyées avec de l'huile d'olive, elles apaisent les douleurs hémorroïdaires (en application locale).

Conserves de baies : faire bouillir 400 g de baies dans très peu d'eau pour obtenir une pulpe. Tamiser en pressant la pulpe pour en retirer presque toute l'eau. Ajouter 400 g de sucre et remuer longuement pour obtenir une pâte très consistante. Conserver en pot de verre. predre 2 cuill à café en cas de migraine ou névralgies.



Tamier : herbe aux femmes battues

Le rhizome possède des vertus médicinales diurétiques, purgatives, vomitives et résolutives.
La plante était autrefois appliquée sur les plaies des femmes victimes de violences d'où le nom herbe aux femmes battues.

La racine, dont la pulpe est rubéfiante et vésicante, c'est-à-dire qu'elle provoque des ampoules sur la peau, était employée en médecine populaire pour soigner les contusions. on la conserve entière, lors de l'utilisation, on enlève la pellicule fine sur le tranche du rhizome, on frotte la partie douloureuse .
La racine peut être employée en cataplasmes comme pommade antirhumatismale, pour les articulations douloureuses et atténuer les taches de rousseur. Attention aux dermites ou inflammations de la peau aux points d'application. rester loin des muqueuses
.

 

Tanaisie : extrémités des tiges fleuries VII-IX

Tonique et diurétique. Rhumatisme, goutte, chasse les vers intestinaux.
Infusion : 5 gr / l d'eau

 

Tilleul :

"selon les soeurs d'Allanche, seules les sommités à 3 fleurs bien épanouies valaient la peine d'être récoltées." Le tilleul argenté (Tilia argentea) n'est pas employé en herboristerie.

infusion : faire infuser pendant 20 minutes, de 15 à 20 grammes de fleurs dans 1 l d'eau bouillante.Prise le soir, cette infusion favorise le sommeil.. L’infusion soulage la migraine et favorise la digestion. Employée en quantité importante, elle stimule la sudation et fait donc baisser la fièvre.

bain : faire infuser pendant 20 à 30 minutes, 500 gr de tilleul ; ajouter l'infusion à l'eau du bain. Recommandé pour calmer le stress, les maladies nerveuses et pour calmer les douleurs occasionnées par un choc.

lotion : l'usage répété d'une lotion au tilleul peut éclaircir le teint.(2 poignées de tilleulséché dans 1 l d'eau bouillante).

Tussilage : récolte fleurs III-IV, feuilles V-VII

suc frais : appliquer directement le suc sur la plaie

lotion adoucissante : faire infuser pendant 1/4 d'heure 15 gr de fleurs de tussilage dans 1 l d'eau bouillante. A appliquer en compresses tièdes sur le cou et le visage.

infusion : On utilise les fleurs (à 10 g / l d'eau) dans les tisanes pectorales, en association, le plus souvent, avec le bouillon blanc.

Les cataplasmes de feuilles et de fleurs font mûrir les abcès.

Valériane :

Racine séchée : infuser de 2 g à 3 g, pendant 5 à 10 min, dans 150 ml d'eau bouillante; contre les troubles du sommeil, prendre une tasse, de 30 à 60 minutes avant de se coucher; contre l'anxiété, prendre d’une à cinq fois par jour.
Note. Certaines sources mentionnent qu'il faut parfois prendre la plante pendant deux à quatre semaines avant d'en ressentir pleinement les bienfaits, notamment en cas d'insomnie chronique.La valériane est souvent combinée avec de la mélisse ou du houblon, deux autres plantes aux effets calmants.

Par voie externe : Bain calmant : Infuser 100 g de racines séchées dans 2 litres d'eau bouillante et ajouter à l'eau bien chaude.

Violette : récolte sommités,fleurs et feuilles III-IV ; rhizomes : IX-X

les violettes : 2 pétales vers le haut et trois vers le bas. 2/3
les pensées : 4 pétales vers le haut et un vers le bas. 4/1
on a l'habitude de dire qu'au milieu des prés, on trouve les nappes de pensées sauvages, tandis que les violettes poussent plutôt dans les talus, en zone ombragée...?...

" la cueillette de la pensée sauvage était très minutieuse..et les prenaient une à une entre deux doigts..."
infusion : faire infuser 20 à 25 gr de fleurs dans 1 l d'eau bouillante. filtrer, sucrer avec du miel, prendre 4 ou 5 tasses par jour entre les repas, contre les rhumes, la toux, les affections des voies respiratoires.

décoction : faire bouillir pendant 1/4 d'heure dans 1 l d'eau de 20 à 25 gr de racines écrasées. filtrer, sucrer avec du miel. boire une tasse par jour. indiqué comme vomitif et purgatif.

cataplasme : faire infuser des feuilles sèches dans de l'eau bouillante. Laisser refroidir et appliquer les feuilles sur les enflures et les contusions.

Huile de violettes pour les soins de la peau, adoucissante
250 g de violettes avec la partie verte mais sans la queue dans 1l d'huile d’olive à macérer au soleil en remuant de temps en temps
Durée : 6 semaines puis au bain-marie 1 heure

esthetique : on peut obtenir un lait adoucissant pour le visage en faisant infuser 2 ou 3 minutes seulemen, dans 1/4 de l de lait bouillant, une petite poignée de feuilles de violette fraîches. Cette préparation peut également servir à entretenir la blancheur et la douceur des mains.

eau florale : pour les peaux sensibles : jeter une grosse poignée de violettes dans 250 ml d'eau bouillante. couvrir, laisser infuser 1/4 d'heure, puis filtrer. Cette lotion se conserve une quinzaine de jours (endroit frais ou réfrigérateur).

 

buse ou milan?
vierges en Majesté
 
Table des maux

Abcès : molène, bardane, chou, oignon, mauve

Acné : achillée, bardane, bruyère

Aigreurs d'estomac : camomille, menthe,

Brûlures : mauve, millepertuis, potentille,

Bronchite, toux : campana, millepertuis, lierre

Coliques : benoîte, genevrier,ortie, gland de chêne, grain de laurier

Constipation : frêne, liseron, mauve, pissenlit, pâquerette, pêcher, (légumes : bette, carotte, courge, chou, épinard, poireau, rhubarbe, fenouil, oseille, tomates - Fruits : figue fraîche, fraise, melon, pêche, poire, pomme, pruneau)

Contusions : bardane, chélidoine, plantain, verveine

Cors, durillons, verrues : ail, chélidoine, joubarbe, lierre, lis blanc,

Cystite : bouleau, bourrache, chiendent, fraisier, ortie blanche, plantain, reine des prés, tussilage, myrtille, poireau

Dartres : molène, chélidoine, sauge, cataplasme de chou, angélique, aubergine, concombre, pissenlit, pomme de terre, citron

Dents, gencives : benoîte

Diarrhée : achillée, benoîte, camomille, campana, cassis, églantine, fraisier des bois, framboisier, molène, myrtille, pervenche, pimprenelle, plantain, queues de cerises, renouée, reine des prés, ronce, trèfle des prés, trèfle rampant, (légumes et fruits : artichaut, carotte, pomme de terre, coing, myrtille)

Digestion : angélique, aubier de tilleul, camomille, chardon maris, cerfeuil, fougère, gentiane, mélisse, menthe, pissenlit, verveine

Diurétique : genièvre, bouleau blanc, campana, capillaire,cassis, queues de cerises, prêle, sorbier des oiseaux, sureau,

Douleurs articulaires, Torticolis : bardane,

Douleurs menstruelles : achillée, camomille, menthe, ortie,

Entorses : camomille, laurier,

Insomnie, anti-stress : aubépine, molène, camomille, coquelicot,houblon, laitue, lavande, mélisse, pomme, thym, tilleul, valériane

Laxatif : liseron, prunellier, fougère, sorbier des oiseaux,

Maux de tête : camomille, épilobe

Nerfs, anxiété, insomnie : bourrache, camomille, chélidoine, coquelicot, molène, mauve, pensée, tussilage, primevère, houblon, lavande, lotier, mélisse, menthe, tilleul, valériane,

Nettoyage des yeux et paupières : verveine, fenouil, bleuet ou sureau

Peau : bardane, millepertuis, ortie, pêcher, pensée, pommier, prêle, primevère, scabieuse, thym, tussilage, violette,

Pellicules : rinçage à l'infusion de persil ou de tilleul

Pieds fatigués : fleurs de lavande, tilleul, feuilles de souci, orties

PiquresPiqûres : ail, feuilles de bardane, cassis, lavande, mélisse, menthe, oignon, poiraupoireau, persil, plantain

Rhumes, grippes, bronchites : bourrache,

Sciatique : genièvre, lierre, lilas,

Vessie, voies urinaires : bouleau blanc, bourrache, bruyère, fougère, genévrier,millepertuis, pin, prunelles

Zona : cataplasmes de feuilles de rhubarbe

 
!!!Echinococcose!!! :
éviter les cueillettes au ras du sol qui se consomment crues (mache, pissenlits, fraises des bois, mais aussi mûres ou framboises trop basses....) à cause des maladies véhiculées par l'urine des carnivores (renards principalement mais aussi votre chien ou tout autre carnivore domestique ou sauvage...). A priori, Les bactéries ne survivent pas après 3 semaines ou à une cuisson à plus de 60° pendant plus de 20 min (donc pas de danger avec les champignons, les racines et rhizomes, les confitures et sirops, feuilles séchées pour tisanes...) -la congélation ne tue pas les oeufs d'echinocoque, il faut se laver soigneusement les mains et porter des gants car la terre peut être porteur .


************** Par principe donc :chez nous : pas de consommation de produits frais et non cuits ramassés au ras du sol, (attention aux salades, pas de problèmes pour les soupes, tartes, tisanes et décoctions....) - ************************ voire détails en bas de page
 

From: jean.malecha
To: Fédération Nord Nature
Sent: Tuesday, February 06, 2007 7:10 PM
Subject: Re: demande de renseignements sur l'Echinococcose

D'aprés J. EUZEBY (Les parasitoses humaines d'origine animale.Ed. Flammarion .Pages 184-185 ) dans nos régions les oeufs d'Echinococcus multilocularis peuvent survivre plus d'une année à des températures de-10°C à +30°C si le milieu est humide.La consommation des végétaux exposés à la souillure par des oeufs d' E. multilocularis contenus dans les crottes des renards mais aussi des chiens et des chats contaminés est dangeureuse s'ils sont consommés crus."Mais les oeufs ne supportent pas la dessication;ils sont tués en moins de trois mois dans une ambiance à 30 p. 100 d'humidité et très rapidement en milieu très sec surtout si la sécheresse est associée à une température élevée.
"Rappelons que si la cuisson détruit la vitalité des embryophores ( oeufs ) ,aucun agent chimique ne peut les tuer."
Rappelons également que la contamination directe est possible au contact de chiens et chats contaminés.Dans les zones d'endémie de l'échinococcose alvéolaire ces animaux doivent être vermifugés régulièrement et les crottes détruites à la flamme.
Vous pouvez joindre l'article que j'ai fait avec J. Godin dans la revue de N.N.